Ayurveda

L’Ayurveda est un système de santé traditionnel indien considéré comme la plus vieille médecine du monde (Inde Antique). Ayurveda signifie « science de la vie ». Cette approche holistique de l’être humain et de ses interactions avec le monde qui l’entoure est un véritable art de vivre.

L’Ayurveda est l’art de vivre quotidiennement en harmonie avec les lois de la nature. Elle nous propose d’adopter un mode de vie plus sain et équilibré.

L’Ayurveda :

  • est source de bien-être, de prévention, de santé
  • considère la globalité de l’être humain à travers ses aspects physiques, mentaux et émotionnels.
  • n’est ni une religion ni un dogme

Les buts et les objectifs de cette science sont de maintenir une personne en bonne santé et de guérir celle qui a perdu la santé. La prévention (maintien d’une bonne santé) et la guérison sont toutes deux réalisées de manière entièrement naturelle (alimentation, nutrition, plantes médicinales, relaxation, activité physique, exercices respiratoires).

Sa découverte : Des sages (Rishi) de l’Inde ancienne, en méditant, auraient découverts les principes de base :

  • de la nature
  • du fonctionnement du corps
  • de l’âme
  • de la place de l’homme dans le macrocosme
  • de l’univers

Quand : Les premiers écrits remontent à 4500 ans, transcrits dans des textes sacrés nommés les VEDAS. La transmission était avant tout orale de maître à disciple. Il est possible que ce système de santé soit encore plus vieux.

  • Le Rig Veda
  • l’Atharva Veda
  • la Charaka Samhita
  • l’Ashtanga Hridaya

Comment ça marche ?

L’Ayurveda nous propose de vivre en en harmonie avec notre environnement, et ainsi de bénéficier d’une santé optimale. Elle nous invite à rétablir notre équilibre en adaptant une alimentation et une hygiène de vie adapté à l’élément dominant dans notre corps.

Les clefs d’une bonne alimentation selon l’ayurveda :

  • la qualité des aliments (aliment du jour, local, de saison)
  • les méthodes de préparation des aliments
  • les conditions et l’environnement dans lesquelles on nourrit le corps (ex : ne pas manger devant la télé, en étant en colère etc..)

La science des ÉLÉMENTS : Les doshas

Selon l’Ayurveda, la combinaison de 2 éléments forme les doshas (fonctions, humeurs)

L’univers, la nature et le corps sont constitués d’éléments fondamentaux : Du plus subtil au plus grossier

L’espace, le vide : akasha en sanskrit

représente l’énergie cosmique, dans notre corps il permet aux autres éléments d’avoir de l’espace.

L’air : prana en sanskrit

représente tous les phénomènes de mouvement à l’intérieur du corps, ( élimination, respiration, pensées…).

Le feu : agni en sanskrit

représente la transformation à l’intérieur du corps, chaleur indispensable à la transformation et à la digestion des aliments.

L’eau : jala en sanskrit

représente la fonction de dilution et d’assimilation. (l’eau, le sang et la lymphe, soit de 70 à 80% de notre poids).

La terre : prithivi en sanskrit

représente la fonction de maintien, de structure et de stabilité. (Matière la plus dense de notre corps).

Pour aller plus loin…

Les doshas

L’être humain est constitué des cinq éléments. La combinaison de 2 éléments forme un doshas (=humeurs/ fonctions). L’un d’eux sera dominant et pourra déterminer notre tempérament physique et mental.

A tout moment de la journée le corps subit des changements profonds pour s’ajuster à l’environnement. L’Ayurveda a une profonde compréhension de ces cycles à travers l’action des trois doshas.

Ces cycles biologiques se succèdent en moyenne toutes les 4 heures.
Si nous vivons en harmonie avec les rythmes de la nature et avec notre propre nature physique, énergétique, émotionnelle, mentale et spirituelle, les rythmes des doshas ne devraient pas se déséquilibrer.

Le dosha augmente dans son « siège » puis diminue naturellement. Lorsque nous vivons d’une manière qui les perturbe, nous allons provoquer sans nous en apercevoir leur augmentation progressive et nous allons vivre ainsi une phase d’accumulation, puis éventuellement une phase d’aggravation, si les facteurs d’augmentation ne sont pas stoppés.

VATA (AIR + ETHER) => qui contrôle le mouvement

Va = mouvement, vibration / Ta = Contrôle de la fréquence, de la vibration

En équilibre, les mouvements sont gracieux et peuvent être contrôlés.

En déséquilibre, le mouvement devient désordonné, excessif ou réduit, voire bloqué.

Comment évaluer Vata :

  • observer les MOUVEMENTS dans le corps et dans l’esprit.
  • Sans Vata, Pitta et Kapha sont inertes, ils vont « là où le vent les porte, comme les nuages.

« Organe principal » dans le corps : le colon

Organe le plus grand dans le corps, il mesure environ 1,5 m de long et 8 cm de diamètre, il est très léger en poids, poreux, asséchant et plein d’espace => toutes les qualités de Vata.

Lorsque Vata augmente dans le colon :

  • On va ressentir une aversion pour les qualités qui le font augmenter (sécheresse, rugosité, sensibilité au vent, au froid, aversion pour les crudités, les fruits) ;
  • On va ressentir une attirance pour des substances ou des qualités opposées (désir de nourriture chaude, humide, douce, de tranquillité, ou de chaleur).
  • Si l’on répond correctement à ces mouvements, le mouvement d’augmentation est naturellement diminué. Ex : le vent va augmenter VATA. Si on se protége, on s’habille chaudement, Vata va diminuer.

Toutefois, quand le dosha augmente et dépasse un certain niveau, on va commencer à ressentir des symptômes d’ACCUMULATION dans le site de Vata : ballonnements, gaz, constipation, insomnie, anxiété, peur, fatigue, sècheresse, besoin de chaleur.

PITTA : (FEU + EAU) => l’énergie qui produit la chaleur dans le corps

PITTA = bile Tapa = chauffer, austérité

En équilibre, la transformation des éléments se fait correctement apportant :

  • appétit,
  • soif de vivre et d’apprendre, vitalité,
  • capacité de digestion,
  • d’apprentissage et de compréhension.

En excès :

  • inflammation,
  • infection,
  • ulcères,
  • hémorragie.

En insuffisance :

  • manque de feu dans le système,
  • diminution des capacités mentales et intellectuelles,
  • réduction de tous les processus métaboliques dans le corps.

Comment évaluer PITTA

  • observer la façon dont le résultat du métabolisme se manifeste.

« Organe principal » de Pitta : l’intestin grêle

Organe du discernement au niveau de la digestion, fait le tri (intelligence) entre ce qui doit être conservé et absorbé pour nourrir les cellules du corps, et ce qui doit être rejeté car toxique ou non digeste (exemples : les fibres) et renvoyé vers le colon. Premier rempart contre le déséquilibre microbien (fonction immunitaire). Il est gouverné en permanence par le feu du processus enzymatique de la digestion.

Lorsque Pitta augmente dans son « siège », l’intestin grêle :

  • On va ressentir une aversion pour les qualités qui le font augmenter (chaleur, acidité, aversion pour les aliments épicés et piquants, pour le bruit, l’agitation) ;
  • On va ressentir une attirance pour des substances ou des qualités opposées (désir de nourriture douce, rafraîchissante, de frais et d’ombre, de calme

KAPHA (TERRE + EAU) => est le principe de la stabilité

Ka = eau Pha = qui prospère, florissant

En équilibre, les tissus sont bien formés, bien nourris, fonctionnent de façon fluide et offre un état de santé florissante :

  • grâce, puissance et stabilité.
  • sensation d’éclat,
  • stabilité, d’endurance, résistance.

En déséquilibre, les fonctions de construction mais également de nutrition et de lubrification apparaissent soit en excès, soit en insuffisance.

En excès :

  • lourdeur, congestions, blocages, stagnation…

En insuffisance :

  • émaciation, dégénérescence, perte de structure

Comment évaluer KAPHA

  • observer la façon dont la structure du corps et de l’esprit s’est construite et se manifeste.
  • observer également de quelle façon la structure est nourrie, lubrifiée, soutenue

« Organe principal » de KAPHA : L’estomac

C’est un organe dominé par l’élément eau, qui doit équilibrer en permanence le feu du processus enzymatique de la digestion. En tant que siège de Kapha dans le tube digestif, il est le lieu de son accumulation et du démarrage éventuel du processus de maladie.

Kapha augmente dans son « siège », l’estomac :

  • On va ressentir une aversion pour les qualités qui le font augmenter (lourdeur, liquidité et onctuosité, telles que sensibilité à la pluie, au froid humide, aversion pour les aliments lourds et gras) ;
  • On va ressentir une attirance pour des substances ou des qualités opposées (désir de nourriture chaude, légère, sèche, de chaleur, de mouvement et de stimulation).

AGNI

Agni est le feu digestif, la capacité à digérer. Ce concept en ayurveda est très important puisqu »Agni régule notre digestion.

Sa fonction

  • métaboliser ;
  • transformer ;
  • brûler, digérer les substances ingérées par le corps, les cinq sens et le mental.

Si agni est normal, la digestion est efficace :

  • bonne circulation ;
  • bonne haleine, odeur corporelle agréable ;
  • bonne énergie et bonne résistance aux maladies ;
  • selles régulières, pas de ballonnements.

Si Agni est perturbé, la digestion ne se fait pas correctement :

  • gaz, ballonnements, constipation ;
  • langue chargée et mauvaise haleine, odeur corporelle désagréable ;
  • mauvaise circulation.

En cas de perturbation d’Agni, les toxines ne sont pas éliminer correctement et les maladies se déclenchent en commençant par les symptômes énoncés ci-dessus.

Ci dessous quelques EXEMPLES pour vous aider à comprendre :

DoshasVata PittaKapha
ElementsEther + airFeu + eauTerre + eau
Fonctionmouvement
assimilation
circulation
élimination
énergie et
digestion
lubrification
Dans le corpsle souffle, les influx
nerveux,
les pensées,
la respiration,
transformation des aliments,
régulation
de la température
le sang
dilution
assimilation
Organe principal colonintestin grêleestomac
SaisonAutomne
Printemps
EtéHiver
Printemps
Moment
de la journée
2 à 6h
14h à 18h
23h à 2h
11h à 14h
6h à 10h
18h à 22h
Dans la natureVentSoleilNeige, pluie
Age de la vieAprès 60 ansAdolescence
âge adulte
Enfance
Exemple attributsFroid, sec, subtilChaud, mobileFroid, humide,
onctueux
En équilibrecréatif, ouvertmotivé, leader,
dynamisme
stable,
accueillant
En
déséquilibre
sécheresse,
constipation,
insomnie,
gaz
stress
acidité du sang
inflammation,
colère,
appétit et soif excessive

lourdeur,
dépression,
excès de poids
rhume,
nez qui coule
Exemple alimentscéréales sèches,
crudités
poivre, piments,
aubergines
huiles, oléagineux,aliments frits

Le massage ayurvedique

En Inde, le massage est pratiqué et reçu quotidiennement au sein de la famille,  depuis la naissance jusqu’à la fin de vie. Il accompagne aussi le corps des lutteurs, yogis. (source Bertrand Joly). Les massages font parties du système de santé de l’ayurvéda depuis des millénaires.

Les bienfaits des massages sont nombreux et n’ont plus besoin d’être prouvés aujourd’hui. Ils procurent du bien-être, de la détente, améliore la circulation sanguine, lymphatique et énergétique. Ils font parties intégrantes d’une hygiène de vie qui permet de prendre soin de soi.

Ces massages sont complémentaires à une bonne alimentation et participe au maintient en équilibre du corps et l’esprit.

Vous voulez connaître votre « constitution ayurvédique ?

massages, soins, bilans ayurvédiques dans la Drôme de Romans à Valence